Ashley Munns, est une créatrice, productrice d'images, réalisatrice, styliste et artiste multimédia, vivant à Mill Valley, en Californie, aux États-Unis. Au bord d'un monument national appelé The Muir Woods. Artiste polyvalente et complexe, trouvant son inspiration dans les méandres du net. Elle refuse de suivre les tendances, préférant rester naturelle, en s'ancrant dans la réalité brute de l'image, sans artifice ou effet Photoshop. Son enfance atypique, lui a permis d’acquérir un esprit curieux et vif, l'envie de voir de l'autre côté. Exclusivement, elle nous a permis d'en apprendre un peu plus sur elle, et sur sa vision du milieu de la mode. Elle nous présente également son dernier projet de collaboration avec la marque Solarium Swim.

Ashley Munns, is a creative based in Mill Valley, California, USA - at the edge of a national monument called The Muir Woods.  She is an image producer, director, stylist and mixed media artist. Versatile and complex artist, finding her inspiration in the meanders of the net. . She refuses to follow the trends, preferring to remain natural, by becoming staying focus in the raw reality of the image without tricks or photoshop effect. His atypical childhood, allowed him to acquire a curious and lively mind, the desire to see the other side. Exclusively, she allowed us to learn a little more about her, and about her vision of the fashion world. She also presents her latest collaboration project with Solarium Swim brand.

Peux-tu nous parler un peu plus de toi ? D'où viens-tu ? Tu es née à Los Angeles ?


Je suis née et j'ai grandi à Orlando, en Floride, qu'on surnomme en Amérique la «Maison de la Souris» à cause de Disney World. J'y suis allée tous les weekends quand j'étais enfant. Je pense que cela a eu une énorme influence sur mon sens de la compréhension visuelle parce que lorsque je voyage dans d'autres cultures et pays, tout me semble faux - comme si je faisais un tour de manège à Disney ou un décor de cinéma !

Mon enfance était magique. Nous avions des chevaux et des chiens et des lapins et un cour de tennis dans notre jardin ! Nos voisins avaient des fermes de paons et d'autruches et toutes les rues de notre région portaient le nom de chevaux. Ma rue était la "Mustang Ct".

 

Quand j'avais environ dix ans, j'ai découvert une maison à la fin de notre cul de sac, appelée "The Dome Pleasure". Il y avait une tête de dominatrice appelée "Pony Jean" et elle faisait la navette entre les gens de l'épicerie locale pour des soirées sexuelles. Ma sœur et moi fouinions et jetions un coup d'œil à travers les fenêtres pour y voir des fouets et des chaînes qui traînaient autour ! Malheureusement, mes parents ont embauché un détective privé pour les chasser du quartier.

Quand j'avais trois ans, ma famille a déménagé dans l'île la plus septentrionale du Japon parce que mon père était un missionnaire mormon. Je suis allée dans une école maternelle japonaise et je devais être la vedette de toutes leurs pièces de théâtre - je suis sortie comme si je faisais tâche. Cette expérience m'a aidé à apprendre comment faire face au fait d'être différent déjà très jeune. Étant élevée par des Mormon j'ai toujours été différente.

Après en tant qu'adulte, j'ai pu voyagé et déménagé énormément. Je vis maintenant dans la région de San Francisco, en Californie. Je vis au croisement du Golden Gate Bridge, au travers d'un tunnel arc-en-ciel et d'une forêt magique remplie de beaux séquoias et d'animaux. Je jure que les arbres dansent et que les oiseaux m'aident à m'habiller tous les matins. Le style de ma maison est gothique.... c'est super grand et effrayant. Les enfants de notre rue pensent qu'il est hanté et chuchotent dès qu'ils se faufilent et nous trouvons cela trop amusant ! Parfois, mon copain va faire un bruit effrayant vers la fenêtre pendant que les enfants tente de s'approcher de la maison juste parce que c'est si mignon et drôle de voir leurs réactions !

Est-ce que tu as étudié dans une école d'art et/ou de mode avant de faire ce que tu fais ?


J'ai suivi mes études dans une école mormone vraiment conservatrice dans l'Utah appelée Brigham Young University. Ils sont TELLEMENT conservateurs qu'ils n'offrent même pas un programme de design de mode - A la place, j'ai choisi d'étudier les arts visuels spécialisés dans le collage et les multimédias. Pour ma dernière année, je me suis lancée dans une étude sur le terrain en Nouvelle-Zélande et aux Tonga pour enseigner les réserves maories aux enfants et en apprendre davantage sur les modes de scolarisation non occidentalisés.

Après avoir obtenu mon diplôme universitaire, avec un de mes amis, nous avons créé une ligne de vêtements appelée RosenMunns - c'est là que j'ai le plus appris sur le design de mode et l'industrie en général. Mon approche était très Guerilla Style et heureusement que mon partenaire dans cette affaire, en savait plus que moi sur le business, le marketing et le design. Je suis hyper créative mais je ne me débrouille pas très bien avec les chiffres, le paterne et la découpe de précision! Nous avons eu pas mal de succès avec notre petite ligne de vêtements expérimentale, mais nous avons dû arrêter après 5 ans.

Peux tu nous parler de ton travail dans sa globalité ? Quelle est ta ligne directrice ?


C'est toujours compliquer d'essayer de définir ce que je fais. Il y a une chose d'en je suis sûre, c'est que je suis dans le domaine de la production d'images. Cela nécessite de faire énormément de collaborations, dont j'arrive à faire avec succès. Les clés d'une collaboration réussie sont les mêmes pour toutes relations : confiance, respect et communication. J'essaie de travailler avec des personnes qui croient aussi en ces valeurs. Je ne suis pas une personne technique donc je dois faire confiance aux autres pour faire cette partie pour moi et à leur tour je leur demande de faire confiance à ma direction et à mon esthétique - aussi grotesque que cela puisse paraître. Mes points forts sont le style, la construction de concepts, la direction créative et le casting. Et mes lignes directrices sont simples, vraiment ... suivez votre instinct et ne soyez pas un enculé.

Quelles sont tes influences artistiques ? Musicales ?

ou dans la mode ?


Je me considère comme une chasseuse d'images - je passe beaucoup de temps à chercher mon inspiration sur Internet. Je peux regarder une photo et savoir tout de suite si je l'aime ou pas. De cette façon, Je suis plus naturel comme éditeur. Je suis inspirée par l'humour, la nature  et la nature humaine.

 

As-tu déjà participé à la Fashion Week ? Si oui lesquels ? Quelles sont tes impressions à ce sujet ? 


Je ne suis pas du tout impliquée dans la semaine de la mode et je ne l'ai d'ailleurs jamais étée. Je tuerais pour travailler comme styliste pour un défilé mais je ne fais pas vraiment partie de cette scène à ce niveau là. Curieusement, la seule semaine de mode / spectacle à laquelle j'ai techniquement travailler, été à Burgos, en Espagne, il y a environ 10 ans ! J'ai toujours suivi les défilés mais je n'ai jamais eu les contacts pour me rendre sur place en personne.

Can you talk to us a little more about yourself ? Where do you come from ? You were born in LA ?

I was born and raised in Orlando, Florida which is referred to in America as the "House of the Mouse" because of Disney World.  I went there every weekend as a kid.  I think this had a huge effect on my sense of visual understanding because when I travel to other cultures and countries, everything feels fake- like a Disney ride or movie set!  

 

My childhood was magical.  We had horses and dogs and bunnies and a tennis court in our backyard!  Our neighbors had peacock and ostrich farms and all of the streets in our area were named after horses. My street was Mustang Ct.  When I was about ten, I discovered a home at the end of our cul de sac called "The Pleasure Dome".  There was a head dominatrix there called "Pony Jean" and she shuttled people in from the local grocery store for sex parties.  My sister and I would snoop around and peek in the windows to see whips and chains hanging around!  Sadly, my parents hired a private detective to throw them out of the neighborhood.  

 

When I was three, my family moved to the northern most island of Japan because my Dad was a Mormon missionary.  I went to a Japanese preschool and got to be the star of all of their plays - I stuck out like a sore thumb.  This experience helped me learn how to deal with being different from a very young age.  Being raised Mormon I was always different.  

 

As an adult I've traveled quite a bit and moved around a lot.  I am now based in the San Francisco, Ca area.  I live across the Golden Gate Bridge, through a rainbow tunnel and in a magical forest filled with beautiful redwood trees and animals.  I swear the trees dance and the birds help me dress myself every morning.  The style of my home is gothic....super tall and scary looking.  The kids on our street think it is haunted and whisper as they scurry by which we find very entertaining!  Sometimes my boyfriend will make a scary noise out the window as the kids approach the house just bc it is so cute and funny to see their reaction!

 

Did you study fashion design in a school ? If yes which one ?

I went to a really conservative Mormon school in Utah called Brigham Young University.  They are SO conservative that they don't even offer a fashion design program - Instead, I chose to study the Visual Arts specializing in collage and mixed media.  My last year I went on a  field study to New Zealand and Tonga to teach kids on Maori Reservations and learn about non westernized ways of schooling.  

 

Upon graduation from University, a friend of mine and I started a clothing line called RosenMunns - this is where I learned the most about fashion design and the industry in general.  My approach was very guerrilla style and luckily my partner knew more than me about business, marketing and design.  I am super creative but I don't do well with numbers, patterns and precision cutting!  We had quite a bit of success with our experimental little line, but called it quits after 5 years.

Can you tell us about your work in general ? What is the guideline ?

It's always really hard trying to define what I do.  I know one thing for sure and that is that I'm in the business of image production.  This requires an immense amount of collaboration which I'm still learning how to do successfully.  The keys to a successful collaboration are the same for any relationship:  trust, respect and communication.  I try to work with people who believe in these values as well.  I'm not a technical person so I have to trust others to do this part for me and in turn I ask them to trust my direction and aesthetic - no matter how grotesque it may seem.  My strong points are style, concept building, creative direction and casting.  And my guidelines are simple, really.....go with your gut and don't be an asshole.

What are your artistic influences ? Musical ? or in Fashion ?

I consider myself an image huntress - I spend a lot of time trolling the internet for inspiration.  I can look at a photo and know right away if I like it or not.  I'm a natural editor in that way.  I'm inspired by humor, nature and human nature.

 

Have you already participated in Fashion Week ? If yes which one ? What are your impressions about it ?

I'm not at all involved in fashion week and never have been.  I would kill to style a runway show but I'm not really part of that scene at this point.  Funnily enough the only fashion week/shows I've technically been to were in Burgos, Spain about 10 years ago!  I've always followed runway but I've never had the connections to get me there in person.

 

Do you work exclusively for Fashion ? Or magazine ?

Since I am based in San Francisco, it is virtually impossible to work exclusively in the Fashion scene bc their simply is not one here.  The industry here revolves around tech companies like apple, uber, etc. etc.  It isn't always creative work when I style commercials and stuff for these clients, but it has helped me to learn professionalism and has given me all kinds of helpful tools.  I also work on movie sets and tv shows as a costumer which is really intense and involves 14 hour days regularly.  To satisfy myself creatively I create my own shoots for niche magazines.  I find myself the most at home in the world of niche magazines and my dream is to be a fashion editor for one.

What do you think of Fashion today ? and the Fast Fashion ?

Fast fashion isn't even a temptation for me personally because by the time the trend hits the shelves at my local Zara, I am sick of seeing it everywhere.  Even the big fashion houses are fast fashion now - in fact they are the ones fueling the fire.  If I see that stupid Balenciaga croc one more time I might scream.  It grosses me out that people are so obsessed with Vetements and Balenciaga.....It was exciting at first to see these houses change the game a bit but now they seem stuck in a rut with only a couple of tricks up their sleeve.  You know, it isn't even the stylist or designer behind the house - it is the way we fucking drill it into the ground as consumers that ruins the creative process.  Go to your local fucking thrift store and find something unique - it is way more rewarding on every level.

Travailles-tu exclusivement dans la mode ? Ou pour les magazines ?


Depuis que je vis sur San Francisco, il est pratiquement impossible de travailler exclusivement dans le milieu de la mode parce que ce n'est pas ce qui se fait le plus ici. L'industrie tourne ici autour des entreprises technologiques comme Apple, Uber, etc. etc. Ce n'est pas toujours un travail créatif quand je fais des publicités et des trucs pour ces clients, mais cela m'a aidé à apprendre le professionnalisme et cela m'a donné toutes sortes d'outils très utiles . Je travaille également sur des plateaux de tournage et des émissions de télévision en tant que client, ce qui est très intense et implique des journées de 14 heures régulièrement. Pour me satisfaire de façon créative, je crée mes propres shoots pour des magazines indépendants. Je me retrouve mieux dans mon univers via des petits magazines et mon rêve de pouvoir être éditeur de mode pour l'un d'entre eux.

Que penses-tu de la mode aujourd'hui? en particulier de la"Fast Fashion" ?


La "Fast Fashion" n'est absolument pas une tentation pour moi personnellement, car au moment même où la tendance frappe les rayons de mon "Zara" locale, j'en ai déjà marre de la voir partout. Même les grandes maisons de couture sont maintenant à la mode - en fait, ce sont elles qui alimentent le feu. Si je vois une fois de plus ces stupides "Balenciaga croc",  je pourrais crier. Cela m'énerve que les gens soient tellement obsédés par Vetements et Balenciaga ..... C'était excitant au début de voir ces maisons changer un peu le jeu, mais maintenant ils semblent rester coincés dans une ornière avec seulement quelques tours dans leur manche. Vous savez, ce n'est même pas le styliste ou le concepteur derrière la maison - c'est la façon dont nous comme des consommateurs excessifs, nous détruisons tout le processus de création. Aller dans votre magasin vintage local et trouver vous quelque chose d'unique - c'est beaucoup plus gratifiant à tous les niveaux.

Penses-tu qu'il est encore plus difficile de progresser dans cet environnement aujourd'hui ?


Je pense qu'il est plus facile d'être vu aujourd'hui mais beaucoup plus difficile de se démarquer. Les idées et les tendances sont si accessibles et visibles pour tout le monde maintenant. Les images deviennent si virales tellement rapidement qu'il est plus difficile de rester inventif et d'anticiper le jeu. Ma réaction a été de simplement mettre tout cela loin de moi plutôt que de me laisser engrainer. On me dit souvent que je devrais garder certaines de mes images inspo pour moi plutôt que de les poster toutes (j'en poste beaucoup sur instagram) mais je ne suis pas assez patiente pour suivre ce conseil. Si je les ai mises ici c'est pour qu'elles soient prises et si quelqu'un peut s'en inspirer et faire ce que je voulais faire mais en mieux, alors que ça se fasse .... plus de pouvoir à eux!

Pour revenir à ton travail, les vêtements sur le photoshoot sont tes créations ?


Je n'ai pas créé les vêtements, mais je crée les looks. J'utilise des vêtements de designers émergents et une maison de costumes locale.

Do you think it's difficult to progress in this environment today ?

I think it is easier to be seen yet harder to stand out.  Ideas and trends are so accessible and visible to anyone and everyone now.  Images go viral so fast that it can make it hard to stay inventive and ahead of the game.  My reaction has been to just put it all out there rather than hoarding it.  I'm often told I should keep some of my inspo images to myself rather than posting them all (I post a lot on instagram) but I am not patient enough to follow this advice.  I put it out there for the taking and if someone can do what I wanted to do better than I can, so be it....more power to em!  

To return to your work,  so the clothes on the photoshoot are your creations ?

I don't create the clothing, but I do create the looks.  I use clothing from emerging designers and a local costume house.  

Your universe is very particular, and the photos are like amateurish, as if they were stripped of all visual aesthetics, in contrary the others fashion magazines. What would you want to explain ? This is an artistic choice ? Can you develop why you choosed this artistic view ?

My approach is pretty rough around the edges and raw.  I'm never too hung up on making a polished and pretty picture.  There isn't a polished bone in my body....even in my physical appearance.....no matter how hard I try I always look a bit rough and tumble - I guess I decided a long time ago to stop fighting this and embrace it.

The clothes presented will be in the new collection for this summer ?

The swimwear in this shoot is from Solarium Swim and is from their last holiday collection.  The accessories and clothes are from local thrift stores.  Does it have to be from the current runway to be relevant?  My answer is a hard "no".  It's now what you wear, it's how you wear it.

Have you had the opportunity to collaborate with other artists ? If yes which one ?

Yes I've been super lucky to have worked with amazing photographers, designers and magazines.  My boyfriend is the secret weapon behind it all - he is the one that has to hear all of the weird ideas and proposals.  Photographers I have worked with include Henry Mason Dent IV, Dana Boulos, Corey Olsen, Miriam Marlene and Damien Maloney.  These are artists who have big imaginations and even bigger hearts.  

 

What are your future projects?

I'm organizing a drone shoot at the moment - the future is now!

Ton univers est très particulier, et les photos font presque amateur, comme si elles étaient dépouillées de toutes formes d'esthétisme visuelle, contrairement à ce qu'on peut voir dans les autres magazines de mode. C'est un choix artistique ?

Pouvez-vous développer pourquoi vous avez choisi ce point de vue  ?


Mon approche est assez approximative et brute. Je ne suis jamais trop accroché à faire une photo polie et jolie. Il n'y a pas un os poli dans mon corps ... même dans mon apparence physique ..... peu importe combien j'essaie, j'ai toujours l'air un peu rude et tombant - Il y a longtemps, je suppose que j'ai décidé d'arrêter de me battre avec ceci et l'accepter tel quel.


Les vêtements présentés seront dans la nouvelle collection de cet été?


Les maillots de bain de ce shoot proviennent de "Solarium Swim" et proviennent de leur dernière collection de vacances. Les accessoires et les vêtements proviennent de friperies locales. Est-ce qu'ils vont être présenté à un défilé pour avoir de la valeur ? Ma réponse est un rude "non". C'est maintenant si vous voulez le porter, c'est comme ça que vous le porterez.

As-tu eu l'opportunité de collaborer avec d'autres artistes ? Si oui lesquels?


Oui, j'ai été super chanceuse d'avoir pu travaillé avec des photographes, des designers et des magazines extraordinaires. Mon petit ami est l'arme secrète derrière tout cela - il est celui qui a le don d'entendre toutes les idées et les propositions bizarres. Les photographes avec lesquels j'ai pu travailler : Henry Mason Dent IV, Dana Boulos, Corey Olsen, Miriam Marlene et Damien Maloney. Ce sont des artistes qui ont une grande imagination et un cœur encore plus grand.

Quels sont tes futurs projets ?


J'organise un tournage de drone en ce moment - le futur C'est maintenant!

CREDITS

Photographer  

Nicholas O'Neill

www.nicodirect.com

https://www.instagram.com/nicodirect/

 

Style and Direction 

Ashley Munns

www.ashleymunns.com

https://www.instagram.com/ashley.munns/

 

Model 

Lauren

https://www.instagram.com/_ginblossom/

In Northern California, we get a last blast of summer every year in October.  This particular shoot was on our last true "summer" day - a day which is always well into Fall by the rest of the hemisphere's standards.  One really does have to endure the elements - the blazing sun, the burning sand...the cold water, steep waves and crumbling rocks.  Luckily our little kitty was one tough titty!

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now